header

Sur les romans et les BD du prix littéraire des lycéens...
Critiques prix littéraire

La classe de 2nde bac pro Métiers de la Mode, vêtement et cuir, participe au prix littéraire des lycéens et des apprentis rhônalpins. Les ouvrages en compétition sont :

Catégorie Romans :

  • Dix d'Eric Sommier, éditions Gallimard
  • La nuit tombée d’Antoine Choplin, éditions la Fosse aux Ours
  • Des impatientes de Sylvain Pattieu, éditions du Rouergue
  • Grâce de Delphine Bertholon, éditions JC Lattès

Catégorie BD :

  • Le dernier cosmonaute d’Aurélien Maury, éditions Tanibis
  • Le Policier qui rit, de Roger Seiter et Martin Viot, éditions Casterman
  • Lorenzaccio, de Régis Penet, éditions 12bis
  • Ça ne coûte rien, de Sylvain Saulne, éditions Casterman

Les élèves et leurs professeurs vont rencontrer Delphine Bertholon le mardi 8 janvier à 9 h et Sylvain Saulne le jeudi 14 février à 9 h.

Différentes activités sont envisagées autour des romans et des BD, mais dans un premier temps, les élèves sont invités à faire la critique des livres lus. En voici quelques unes…

 

Sur Dix, d'Eric Sommier :

  • Fanny :

Ce roman reflète l’histoire de l’incendie du tunnel sous le Mont Blanc, vue de l’intérieur, comme si on y était. Même si je l’ai simplement survolé, je suis revenue sur quelques passages, par exemple la partie dans l’abri. Je pense qu’il aurait été mieux s’il n’avait pas été inspiré de faits réels.

 

Sur La nuit tombée, d’Antoine Choplin

  • Fanny :

Ce livre ne m’a pas plu du fait qu’il évoque Tchernobyl ; des souvenirs lugubres sont remontés à la surface. Je n’ai pas vécu cette catastrophe, mais des proches en ont subi les conséquences. J’ai préféré passer à un autre livre.

  • Léa :

J’ai presque tout aimé dans ce roman. Les personnages paraissent réels, ils ont chacun une histoire propre à eux… on entre vraiment dans leur monde, qui est d’ailleurs basé sur des faits réels. De plus, l’histoire est très bien racontée, de manière crue, parfois très touchante, ce qui est aussi dû au contexte dans lequel se déroule le roman. Parfois c’est un peu lent, car certains passages sont vraiment très détaillés.

J’ai donc beaucoup aimé, et je recommande ce livre, qui fait réfléchir sur ce qui se passe autour de nous, à ce qu’on nous dit de faire en cas de problème…

  • Mélanie :

J’ai aimé ce livre car il m’a beaucoup touché ; je l’ai trouvé particulièrement humain. A travers les dialogues des personnages, on arrive à distinguer l’humanité derrière la pudeur.

Tout d’abord, j’ai affectionné particulièrement le thème du livre ; la catastrophe de Tchernobyl me touche beaucoup, nous sommes tous concernés par cette catastrophe qui, aujourd’hui encore, a des conséquences. On sent aussi à travers les gestes et les paroles des personnages que c’est un sujet sensible, puisqu’à aucun moment du livre le nom « Tchernobyl » n’est mentionné… Puis on arrive à sentir que la vie continue pour ceux qui ont décidé de rester là-bas, tout proches, malgré les conséquences de la catastrophe.

L’auteur veut faire comprendre l’humanité sombre qui, en arrière-plan, nous amène à une part de barbarie. Il nous permet de nous évader, de voir une autre manière de vivre, dans des conditions très largement différentes des nôtres.

J’ai particulièrement aimé le personnage de Gouri, qui parait être quelqu’un de courageux, à la fois complexe et ambigu.

 

Sur Des impatientes, de Sylvain Pattieu

  • Fanny :

Ce roman utilise le vocabulaire des ados de notre époque, c’est donc assez vulgaire, et cela peut choquer. Le changement de personnage à chaque chapitre est assez bizarre, mais c’est un choix de l’auteur. L’histoire m’a paru familière, déjà vue dans des films.

  • Mylène :

J’ai aimé ce livre qui donne l’impression de connaître ou d’avoir déjà vu ces personnages. Ce roman parle de la vie de tous les jours des personnages, ce qui donne un côté réaliste à l’histoire. Le contraste entre les différents niveaux de langue m’a amusé…

  • Manon :

J’ai beaucoup aimé ce livre. Le changement des personnages à chaque chapitre et assez spécial, mais malgré tout assez clair.

Cependant l’histoire ne m’a pas semblée nouvelle, j’ai eu une impression de déjà vu.


Sur Grâce, de Delphine Bertholon

  • Amandine:

J’ai trouvé le début un peu long, je n’arrivais pas à lire et je m’ennuyais ; mais quand les choses ont commencé à devenir sérieuses, j’ai adoré et j’étais à fond dedans !

  • Fanny :

Ce livre n’a pas été facile à lire pour moi, malgré les fiches d’aide proposées, ce qui fait que je ne l’ai pas aimé. Les passages entre la vie d’aujourd’hui et celle d’il y a 30 ans ne sont pas très faciles à comprendre.

  • Léa :

J’ai bien aimé le « voyage » entre le présent et le passé. L’histoire est un peu lugubre et dramatique, ce qui me plait. Elle est bien racontée, on se met tout de suite dedans.

Des passages, cependant, sont un peu ennuyeux ou répétitifs à mon goût.

C’est donc un bon livre avec du suspense qui est d’ailleurs insoutenable par moments ! et même si j’aime bien les livres dramatiques, celui l’était presque trop !

Je le conseille à tous ceux qui aiment les romans de ce genre.

  • Manon :

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans le livre, mais entretemps nous avons rencontré l’auteure, Delphine Bertholon, ce qui m’a beaucoup donné envie de lire la suite… j’ai donc poursuivi ma lecture, et j’ai beaucoup aimé le côté dramatique de l’histoire.

 

Sur Le dernier cosmonaute, d’Aurélien Maury

  • Morgane :

Je n’ai pas trop aimé ce livre car je l’ai trouvé un peu lent. Au début je ne comprenais pas forcément le thème ou l’histoire en elle-même, mais ensuite, en avançant dans la BD, j’ai commencé tout juste à comprendre la logique, et où l’histoire voulait en venir.

Mais il faut avouer que la fin est bien!

Même si j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, il y avait quand même quelque chose qui faisait que j’avais à tout prix envie de terminer ; ça m’a d’ailleurs étonnée, car d’habitude je n’ai même pas commencé à ouvrir le livre que j’ai envie de le refermer !

Si j’avais un seul conseil à donner, ce serait de raconter cette histoire plus rapidement, mais pour que le livre ne soit pas trop court, de l’allonger à la fin en expliquant comment le papa va s’occuper du petit bout, en sachant qu’il n’est toujours pas mûr dans sa tête pour ce genre de choses…

  • Mylène :

Je n’ai pas aimé ce livre car il est difficile à comprendre par manque de dialogue, et par l’alternance entre monde réel et subconscient de Larry.

  • Fanny :

Ce livre est incompréhensible pour moi… Le héros parle à son ours, qui lui répond, mais réellement, ou pas ? J’aimerai plus d’explications !

  • Chloé:

J'ai bien aimé cette BD parce qu'elle est courte, mais j'ai trouvé l'histoire très bizarre. J'ai mis un peu de temps à bien comprendre le sens de l'histoire. Je ne peux pas dire que j'ai vraiment aimé.

  • Amandine:

Cette BD m'a semblé un peu bizarre, mais très facile à lire. C'est l'histoire de Larry, un homme qui n'arrive pas à aller de l'avant tout seul; son nounours imaginaire l'aide...


Sur Le Policier qui rit, de Roger Seiter et Martin Viot

  • Fanny :

Cette intrigue policière est débordante d’imagination ; la scène de massacre, le personnage du commissaire, tout donne envie de lire jusqu’au bout, afin de trouver le criminel !

  • Léa :

Les dessins sont originaux et les couleurs mettent tout de suite dans l’ambiance, de même que le cadre de l’histoire. L’histoire semble banale, rien de fantastique, et du coup, il y a un vrai suspense ! Il y a beaucoup de choses que l’on ne comprend qu’à la fin, ç’en est frustrant ! Mais c’est parce qu’on suit l’enquête au même rythme que les policiers, on apprend en même temps qu’eux, ce qui est bien !

Je pense que ce livre peut plaire à tous ceux qui aiment le suspense et qui sont suffisamment patients !

  • Mylène :

J’ai trouvé ce livre ennuyeux, même si l’intrigue est intéressante. Il n’y a pas assez d’action, ce qui est dommage pour une enquête…

  • Morgane:

Je n’ai pas trop aimé cette BD ; je n’ai pas réussi à m’accrocher assez, à rentrer dedans ! J’ai mis du temps à la lire ; pourquoi ? Je ne sais aps, surement parce qu’elle ne me plaisait pas assez !


 

Sur Lorenzaccio, de Régis Penet

  • Léa :

Tout d’abord, les dessins sont absolument sublimes. Le lieu, le contexte et l’univers un peu loufoque de l’histoire m’ont plu, ainsi que les personnages, tous très originaux, avec une part de mystère. On comprend que chaque personnage a été longuement travaillé…

Mais l’histoire est quand même dure à comprendre, à suivre, et la fin est tragique.

Ce n’est pas le genre d’histoire qui me plait vraiment, amis elle peut séduire quand même, et les dessins sont vraiment marquants: ils m’ont transportée dans leur monde…

  • Manon :

L’histoire m’a bien plu malgré les difficultés que j’ai eu pour comprendre, et la fin assez tragique. Les dessins sont vraiment magnifiques.

  • Morgane:

J’ai bien aimé cette BD. Je l’ai lu d’une traite, sans m’arrêter ! J’étais en quelque sorte prise dans la lecture. Les dessins m’ont beaucoup plus, même si je les ai trouvés moins détaillés que ceux de ça ne coûte rien. En revanche, l’histoire m’a vraiment plu.


Sur Ça ne coûte rien, de Sylvain Saulne

  • Léa :

J’aime vraiment le contexte de l’histoire, puisqu’elle se passe à notre époque. les dessins sont très différents de ceux des autres BD en compétition, et le jeu des couleurs est très intéressant. Ce qui est bien également, c’est que cette histoire nous montre des vérités de la vie qu’on ne voit pas forcément…

Par moments, je ne comprenais pas pourquoi le héros n’était pas rentré chez lui quand il s’est rendu compte qu’il n’aurait bientôt plus assez d’argent pour vivre…

En conclusion, c’est un récit très explicite, que je conseille, car il fait réfléchir à un phénomène actuel bien présent un peu partout : la pauvreté…

  • Mylène :

J’ai trouvé le début de l’histoire intéressant, car cela se passe en Chine, ce qui est dépaysant. Mais vers le milieu de la BD, ça devient lassant car c’est un peu routinier…

  • Amandine:

Je n’ai pas trop aimé cette BD, je ne suis pas arrivée à rentrer dedans. Je n’ai pas compris le fondement de l’histoire, au final.

  • Fanny :

Ce livre est divertissant, quoique bizarre. Il ne m’a pas vraiment intéressé, mais j’ai eu quand même plaisir à le lire.

  • Manon :

Le fait que cette BD se déroule en Chine m’a beaucoup plu. Mais je trouve l’histoire un peu ennuyeuse, bien qu’une partie, tout le passage sur la pauvreté, m’ait touchée.

  • Camille :

J'ai beaucoup apprécié l’histoire de ça ne coûte rien car je me suis mise dans la peau du personnage et l'histoire décrit bien la misère en Chine. De plus, j'ai aimé les détails de chaque passage.

  • Morgane:

J’ai bien aimé ce livre. Au début je le trouvais un peu lent et long, puis je l’ai trouvé de plus en plus intéressant. Et la rencontre avec Sylvain Saulne et ses réponses à nos questions m’ont finalement aidé à comprendre certaines choses de ce qu’il racontait dans le livre.

Cela reste pour moi une bonne BD, dont les dessins m’ont beaucoup plu : je dis « chapeau » !




Découvrir le Portail Communautaire
Menu semaine du 15/05
Le portail du CDI
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter et recevez nos dernières news par mail.

Nous contacter

Lycée professionnel Public Danielle Casanova

7 av. Danielle Casanova
69700 Givors

Tél.: 04 72 24 11 57
Fax: 04 72 49 04 33