header

Rome et Sienne
voyage en Italie 2017

 

Dimanche 08 janvier

Le départ de Givors était prévu à 17h, et il a eu lieu à 17h ! Cette ponctualité est appréciable, car de longues heures de voyage nous attendent. 32 élèves et 3 professeures s’apprêtent à passer la nuit dans le car.

Après plusieurs arrêts pour le repas et les différents besoins inhérents à autant de personnes, nous faisons une pause plus importante à Gênes, puisqu’il s’agit là du changement de chauffeur. Fabrice va nous accompagner pour le reste du périple, et pendant tout notre séjour.

 

Lundi 09 janvier

Nous arrivons à Rome un peu avant 8h. Le car s’arrête devant le Colisée, nous émergeons plus ou moins facilement de notre sommeil ; il faut affronter la fraicheur matinale, afin de nous rendre  à l’endroit où nous sera servi un petit déjeuner. Pas besoin de prendre de bagage, juste nos sacs pour la journée. Évidemment, il y a toujours une ou deux personnes qui se rendent comptent à ce moment-là avoir oublié de prendre quelque chose d’important dans la soute… du genre un blouson, donc indispensable, ou un appareil photo, aussi indispensable…

Heureusement que la technologie du GPS supplée efficacement les cartes pas toujours très lisibles : avec les 2, nous arrivons à l’OS Club. Mais là… porte close ! Sommes-nous bien attendus ? Pendant que l’un sonne à l’interphone, l’autre cherche la personne à contacter en cas de problème. Heureusement, tout s’arrange assez vite, on vient nous ouvrir. Peut-être ne nous attendaient-ils pas aussi tôt !

Petit déjeuner, toilette sommaire… et en route pour une journée de visite ! D’abord le Colisée, juste à côté l’Arc de Constantin, nous longeons ensuite le forum pour arriver devant le monument du Risorgimento, tout en marbre éclatant de blancheur, et son autel de la patrie; nous gravissons le Capitole et admirons les statues de Castor et Pollux mais aussi celle de Marc-Aurèle, et admirons la louve allaitant Remus et Romulus… Et il est déjà temps d’aller déjeuner ! Nous avons droit à un repas italien, avec bruschetta et pizza…

L’après-midi, sous un soleil de bon augure, mais avec des températures encore fraîches, nous prenons la direction du centre historique. Les professeures ont établi un itinéraire qui fait passer le groupe par les places les plus emblématiques de Rome, devant les monuments incontournables : piazza di Spagna, piazza Navona, fontana di Trevi (sans doute la plus célèbre du monde !), Panthéon… Rome est un musée à ciel ouvert !

Un petit temps libre, comme il se doit, et on retrouve notre chauffeur Fabrice pour nous rendre dans les familles ! Pour une fois à Rome, la circulation est relativement fluide et nous arrivons en avance au point de rendez-vous. Les familles arrivent peu à peu, c’est le moment de se souvenir de toutes ses connaissances en italien pour lier le contact !

 

Mardi 10 janvier

Le rendez-vous au car est à 8h. Nous échangeons sur la soirée précédente, et beaucoup (dont les professeures !) se plaignent du chauffage quasi inexistant dans les familles. L’explication est simple : il ne fait que très rarement aussi froid dans cette région en hiver, et les maisons ne sont pas équipées pour chauffer comme on peut le faire chez nous… Pour l’anecdote, dans une famille il y avait eu en plus un problème de chaudière que les hôtes n’avaient pu résoudre avant l’arrivée des élèves : pas d’eau chaude !!

En route pour les Catacombes San Callisto ! Nous bénéficions d’un guide s'exprimant en français : Geoffroy. Une forte personnalité, qui a su intéresser les élèves, et leur a beaucoup plu ! Il est, à l’heure actuelle, sur de nombreux selfies des petits Français… la visite, intéressante, ne nous a malheureusement pas réchauffés : nous sommes descendus à plus de 15 mètres sous terre ! Heureusement, le soleil brille toujours.

Retour au centre de Rome, et plus particulièrement dans le parc du château Saint Ange, pour notre pause repas, avec le pique-nique préparé par les familles.

Nous nous dirigeons ensuite vers la place St Pierre, et nous commençons à faire la queue pour accéder à la basilique : les portiques de sécurité ralentissent un peu la progression, mais nous y sommes assez vite. Les élèves ont un questionnaire à remplir à l’intérieur de la basilique, donc ils se dispersent pour la visite. La Pietà, le baldaquin du Bernin, la statue de Saint Pierre du XIIIème siècle, les tombeaux des papes… L’intérieur foisonne de richesses.

Lorsque nous nous retrouvons dehors, nous pouvons assister à la relève de la garde suisse avant de nous rendre au musée du Vatican.  Là aussi les élèves ont un questionnaire, mais cette fois nous nous efforçons de rester groupés afin de ne pas perdre de temps. Le musée est immense, on pourrait y passer des jours ! Bien sûr, le point d’orgue, attendu par tous, reste la chapelle Sixtine. Beaucoup d’élèves sont surpris, après avoir vu des représentations de la création d’Adam, que la peinture paraisse si « petite ». Il faut leur faire remarquer qu’elle est à 20 mètres de hauteur !

Au sortir du musée, temps libre. Nous nous retrouvons ensuite pour aller au car, et là un petit incident survient : alors que les professeures comptent les élèves, les 1ers comptés imaginent qu’il faut prendre le même chemin qu’à l’aller, et commencent à marcher. Les autres les suivent, et les trois professeures se retrouvent à les regarder partir, incrédules… elles se disent qu’ils vont s’arrêter au premier croisement, et attendre… Non ! Ils continuent ! Ils tournent à droite, les professeurs les suivent à distance, espèrent encore qu’ils s’arrêteront, car ce n’est pas le bon chemin ! Ce n’est qu’au bout d’un km, à un feu de circulation, qu’ils se sont arrêtés… Les professeures n’ont pas manqué de leur faire remarquer qu’en plus de perdre du temps pour regagner le bus, leur conduite avait été irréfléchie : parce que quelques élèves marchent dans une direction, tous les suivent !!

Ce soir-là, la circulation était plus malaisée. Ce sont les familles qui attendaient notre car !

 

Mercredi 11 janvier

Comme toujours, départ à 8h. Nous allons au sud-est de Rome, visiter les studios de Cinecittà ! Ce matin, le froid est glacial : le thermomètre du car nous indique -10° !

Les studios de Cinecittà, qui s’étendent sur 600 000 m², ont été construits en 1936, sous Benito Mussolini, pour concurrencer Hollywood. Encore en activité aujourd’hui, ils ont élargi leur domaine aux tournages de séries. Nous avons pu voir, tout d’abord, les expositions permanentes, avant de traverser certains décors extérieurs, monumentaux et plus vrais que nature : la Rome antique, le temple de Jérusalem, Florence ou Sienne  du Moyen-Âge… Le froid coupant nous a malheureusement fait accélérer le pas, et plutôt que de manger dans le parc comme c’était initialement prévu, nous sommes retournés au centre de Rome afin de pourvoir nous restaurer à l’abri.

L’après-midi, notre séjour romain s’est achevé par la visite du Palais Massimo alle Terme, qui est un musée archéologique. Les collections du musée s'étendent sur quatre niveaux, que nous n’avons pas pu tous visiter. Nous nous sommes concentrés sur certaines œuvres emblématiques, ainsi que sur la reconstitution d’une villa romaine, la villa Livia, avec notamment la  fresque du nymphée souterrain, magnifiquement présentée dans une salle.

Ce jour-là, le temps libre a été un peu plus long, afin d’avoir la possibilité d’acheter les derniers souvenirs !

 

Jeudi 12 janvier

8h : on prend congé des familles, et en route pour Sienne ! Nous y sommes vers 11h, et décidons de nous restaurer dans le car avant de visiter la ville, afin de ne pas avoir froid trop longtemps !

Nous sommes garés en dehors de la ville, remparts obligent, mais des navettes gratuites nous rapprochent du centre. Sienne étant bâtie sur une colline,  nous sommes tout de suite réchauffés par la grimpette ! Premier objectif : la Basilique San Domenico, magnifique édifice bâti en croix égyptienne qui abrite les reliques de Sainte Catherine de Sienne : un index et la tête… Les professeures avaient prévenu les élèves et leur avaient expliqué en quoi consistaient, autrefois, les reliques et leur commerce…

Nous nous rendons ensuite dans une autre partie de la ville pour admirer un autre édifice religieux, la cathédrale de Sienne, communément appelée Duomo di Siena. Elle date du XIIIème siècle et est en marbre polychrome, à la manière toscane. C’est magnifique et très impressionnant ! L’intérieur est pavé de marbre noir et blanc, et parsemé de 37 marqueteries de marbre, représentant des scènes bibliques et des sibylles (femmes qui, dans l'antiquité, étaient douées de vertus prophétique inspirées d'une divinité; il y en a 10 représentées à Sienne, sur les 12 connues). La bibliothèque (Libreria Piccolomini), quant à elle, abrite des fresques représentant des scènes de la vie du pape Pie II, pape réputé humaniste, et oncle de Pie III qui fut le créateur de cette bibliothèque, ainsi que des psautiers (livres de psaumes) richement enluminés.

Dernière étape : la Piazza del Campo, appelé encore il Campo.  C’est la place principale de la ville. Elle est reconnaissable par sa forme incurvée (comme une coquille St-Jacques) inclinée comme un amphithéâtre. Elle est le lieu de la course du célèbre "Palio" de Sienne, qui existe depuis le XIVème siècle !

Ensuite, temps libre pour visiter la ville, faire du shopping, flâner… Nous nous retrouvons sur la même place en début de soirée, direction le restaurant La Grotta di San Francesco pour notre dernier repas italien de ce séjour !

Retour au car… Là, on a trop fait confiance au GPS, qui nous a amenés dans un cul-de-sac ! Mais nous avons fini par trouver le car, et nous avons pris le chemin du retour…

Arrivée à Givors… en avance, avant 8h !

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

Découvrir le Portail Communautaire
Menu semaine du 15/05
Le portail du CDI
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter et recevez nos dernières news par mail.

Nous contacter

Lycée professionnel Public Danielle Casanova

7 av. Danielle Casanova
69700 Givors

Tél.: 04 72 24 11 57
Fax: 04 72 49 04 33